Katadyn Group

André Hauschke avec Peronin à la Cape Epic

avril 07, 2011

Peronin à la Cape Epic

En 2010, nous avions déjà soutenu André Hauschke, un alpiniste expérimenté et adepte passionné de sports d’endurance, grâce à notre gamme d’aliments liquides Peronin. Il était alors au Chili, où il a battu le record du monde d’altitude en vélo en atteignant 6 085 mètres. Son expérience positive du produit l’a amené à retenter l’aventure en 2011, en nous proposant de faire partie de ses sponsors pendant la Cape Epic, une course de VTT en Afrique du Sud.  

André Hauschke, à propos de la Cape Epic : 

Cette course de VTT en Afrique du Sud se démarque de toutes les autres. Elle est à juste titre réputée pour être la course la plus difficile du monde. Là-bas, le parcours tout en dénivelés donne vraiment l’occasion aux vététistes purs et durs de voir ce dont ils sont capables. Le timing des étapes quotidiennes, qui varie selon la distance et le profil du parcours, est extrêmement serré et ne laisse aucune chance aux cyclistes du dimanche qui ont voulu tenter l’aventure « pour voir ». C’est pourquoi la liste des abandons dépasse rapidement celle des coureurs qui arrivent au bout. Cette course de haut niveau est ouverte à la fois aux équipes et aux vététistes solo qui, comme moi, doivent courir toutes les étapes seuls. Au bout du compte, le fait que je sois arrivé 29e montre bien que la concurrence était rude. Mais après tout, il faut aussi savoir que 52 nations étaient représentées lors de la course, soit un nombre considérable de coureurs. 

Beaucoup de gens me demandent ce que je pense de la course et particulièrement des efforts physiques qu’elle implique par rapport à la Transalp et à mon record du monde d’altitude en vélo. Tout grand événement sportif possède ses propres lois et ses propres défis. Vous ne pourrez les relever que si vous vous y attaquez de front et si vous vous donnez les moyens d’atteindre votre but, en allant jusqu’au bout de vous-même. Je ne peux pas comparer mon record du monde d’altitude avec cette course à étapes. En altitude, j’ai du gérer des contraintes complètement différentes, impitoyables en termes d’efforts, et qui exigeaient bien plus qu’une bonne condition physique. Mais toutes les compétitions ont un point commun, et il y a un certain nombre de choses que je ferai différemment lors de la prochaine Cape Epic. Une excellente préparation est essentielle pour être sûr et certain de ne pas passer à côté de la course ! 

En ce qui concerne mon alimentation, je suis prêt à révéler à nouveau mon secret, comme je l’ai fait pour le Chili. En un rien de temps, les produits de la gamme Peronin sont durablement absorbés par l’organisme et ne vous laissent jamais tomber en cas d’efforts intenses ou dans des conditions extrêmes. Cette poudre est fantastique ! Je dois beaucoup à Trek´n Eat pour ses sachets repas variés, ses snacks à l’avoine et Peronin !

<- retour vers List